Bannière
Accueil Evènements Diocèse d'Obala OBALA, un diocèse de tous les espoirs
OBALA, un diocèse de tous les espoirs Imprimer Envoyer
BRÈVE PRÉSENTATION DU DIOCÈSE D’OBALA

Avec la nomination de son deuxième évêque dans toute son histoire, ce diocèse veut grandir encore plus.

A- Situation géographique

Créé en 1987 par division de l’Archidiocèse de Yaoundé, il couvre les départements de la Haute Sanaga et de la Lékié dans la province du Centre, pour une superficie de 14.849 km2. Sa population, composée de 5 tribus, est de 713.842 habitants avec une densité très élevée dans la Lékié. C’est une population rurale, très industrieuse, vivant essentiellement de l’agriculture.

B- État des lieux

On dénombre  497.865 baptisés catholiques et 106 catéchumènes. Les femmes sont les plus actives, notamment dans les associations religieuses. On en recense 17 pour les adultes. Les jeunes et les enfants ont 8 mouvements d’action catholique et 3 groupes d’initiation à la formation liturgique et spirituelle. On note assez de tiédeur chez les grands adolescents et les hommes. Les catholiques vivent l’agressivité des sectes chrétiennes. On note aussi une présence notoire de chrétiens non catholiques, 149.361, composés surtout des Adventistes très actifs, puis les Églises Presbytériennes, Gallicane et Anglicane. Il existe aussi une tranche de païens.  
Mgr Jérôme OWONO MIMBOE, évêque sortant, est né en 1933. Il a été nommé 1er Évêque d’Obala en 1987.

C- Effectifs

Le diocèse compte  56 paroisses divisées en 7 zones pastorales.
Le clergé  est composé de 102  prêtres dont 93 diocésains (32 en 1999) et 9 religieux (6 en 1999). Il faut aussi signaler la présence de 13 frères religieux. Il y a un total de 6 congrégations masculines. En ce qui concerne les religieuses, elles sont au nombre de 67 (39 camerounaises et 28 étrangères) de 13 congrégations.
Il y a une croissance des vocations très remarquable dans le Diocèse ceci grâce au travail fait au niveau des paroisses, mais aussi à travers le Petit Séminaire d’Efok qui compte 246 élèves. Il y a 58 grands séminaristes diocésains et 77 qui sont membres d’instituts religieux divers tournant autour de l’Ecole St Cyprien de Ngoya qui est sur le territoire d’Obala quoique proche de Yaoundé.
Obala accueille  souvent des missionnaires laïques de « Mundo Justo ».
Quant aux catéchistes, il n’y en a pas à plein temps. On dénombre 1.709 dont 631  « mamans catéchistes » qui s’occupent spécifiquement de l’éducation des enfants. Tous sont formés en paroisse, l’école de catéchistes du Diocèse étant encore en projet.
La propagation de la foi se fait surtout par la préparation sacramentaire et l’apostolat vers certains groupes tel que les prisonniers, les malades, les militaires. Certaines personnes, à cause de la polygamie ou d’autres raisons, renoncent à la pratique chrétienne où refuse le baptême.
En 2007, il y a eu 13.029 baptêmes, et 771 mariages, c’est dire combien ce peuple de Dieu est avide de la Bonne Nouvelle du Christ.
L’enseignement catholique compte 31 écoles maternelles, 50 écoles primaires et 6 collèges d’enseignement secondaire, 2 ayant malheureusement fermé l’an passé.
Pour la santé, il y a 15 dispensaires et 14 centres de promotion de la vie; ce n’est pas suffisant compte tenu de l’étendu du Diocèse.
En ce qui concerne la pastorale sociale, le Diocèse a sur son sol 3 centres à savoir :
1.    Le CRAT, qui s’occupe du développement intégral des paysans, mais qui à cause de diverses difficultés, ne fonctionne plus régulièrement depuis quelques années;
2.    Le CEFOB est quand à lui destiné aux jeunes ruraux en situation de pré délinquance ;
3.    Le centre « Marthe et Marie » orienté vers la jeune fille.

D- Difficultés

Les problèmes majeurs du Diocèse : Il y a d’abord celui de la formation des futurs prêtres. Les Grands Séminaristes restes un poids financier très élevé pour le Diocèse. Leur cadre de formation pose aussi un ensemble de problèmes matériels et d’efficacité. Il y a aussi le problème de la formation et de la vie morale de catéchistes. Le manque de ressource financière est une limite à l’évangélisation et à l’implantation de l’Église.
Il faut aussi relever un ensemble d’obstacles liés aussi bien à la situation socio-économique que morale du pays et du Diocèse : ceci va de l’indifférence à la mentalité magico religieuse, en passant par la dépravation des mœurs et l’intrusion des sectes.

E- Perspectives

Sur le plan des perspectives, le Diocèse en a. On peut citer : l’évangélisation pour une foi vécue et célébrée, la formation des agents pastoraux, l’organisation d’une pastorale d’ensemble concertée et l’autofinancement des activités et projets.
Le nouvel évêque, Mgr Sosthène Leopold BAYEMI MATJEI, évêque entrant, a donc du pain sur la planche !

 
 

Outils à télécharger

Pour lire les éditions de "AHC NEWS", téléchargez :

Acrobat Reader

Flash infos !

AHC/Projet maraîchage, développement filière porcine

M Maurizio Stirpe, notre principal partenaire dans le cadre du projet maraîchage et du développement de la filière porcine, nous a fait don de la somme de 10.000 euros en prévision de la construction d’une unité locale de provenderie à Mambinè, devant permettre aux populations de cette zone de mieux pratiquer l’élevage porcin. Grazie Signore.

Projet Soutien à distance

La distribution de l’aide aux enfants parrainés, pour le compte du premier trimestre 2011, a eu lieu au cours du mois de mars ; merci aux parrains des différentes associations, IPA, PAIS et PAU. Les enfants ont en retour rédigé chacun une lettre. Ces correspondances sont en cours d’acheminement pour l’Italie.

AHC désormais ONG

C'est officiel depuis la mi mars, notre association a acquis le statut d'ONG ou organisation non gouvernementale. C'est ainsi une nouvelle page qui s'ouvre pour AHC qui se veut toujours plus au service du bien être des populations les plus défavorisées.

Apport PAU pour le Centre de Santé AHC

Un apport considérable de l’association PAU ONLUS d’Italie est enregistré à ce jour dans le cadre des travaux d’opérationnalisation de notre centre de santé de Mayebeck, sur l’axe lourd Douala-Yaoundé. Nous remercions PAU ONLUS pour cet élan de générosité. En plus de leur contribution pour la construction du puit d'eau pour le centre, PAU ONLUS a financé l'achat du matériel didactique pour des écoles en zone rurale, mais aussi de l'aide pour 40 enfants. Cette aide sera distribuée dans les prochains jours et permettra à ces enfants de poursuivre l'année scolaire en toute quiétude.

Sondage

Que pensez-vous des activités de AHC?
 

A.H.C. : Association humanitaire à but non lucratif. Créée en 1999 - Adresse: Biyem-assi Yaoundé, BP : 31 341 Yaoundé

Président Fondateur: Mgr Sosthène Léopold BAYEMI MATJEI